Soglio

Soglio est une perle suspendue dans un univers de ciel et de montagnes granitiques à 1095 mètres d'altitude. Le village, perché sur une terrasse naturelle façonnée par d'anciens dépôts glaciaires, semble parfait à l'œil du visiteur. Entouré par les montagnes du groupe Sciora, ce petit village sud-alpin se distingue par son architecture typique et son centre historique bien préservé. Aujourd'hui, Soglio est principalement une station touristique de niche. Depuis la fin du XIXe siècle, c'est un village de retraite qui attire chaque année des centaines de visiteurs, artistes et intellectuels du monde entier. Parmi les personnages les plus célèbres, citons, par exemple, l'artiste G. Segantini, qui avait l'habitude de passer l'hiver à Soglio, dans l'actuel hôtel Palazzo Salis. De nombreux écrivains (dont R.M. Rilke et H. Burger) et cinéastes ont également choisi le village comme cadre idéal pour leurs œuvres littéraires et cinématographiques. On peut citer les films "Violanta" de D. Schmid (avec Lucia Bosè et Gérard Depardieu), "Heidi", "Les enfants" (avec Kim Novak et Ben Kingsley), "Sennentuntschi" ou le plus récent "Als Hitler das rosa Kaninchen stahl". En 2015, Soglio a été désigné "Plus beau village de Suisse" et en 2017, il a rejoint la nouvelle association "Les plus beaux villages de Suisse". Grâce à cette adhésion, il a obtenu le titre de "l'un des 500 plus beaux villages du monde" et Geo Germany l'a désigné comme l'un des 10 plus beaux villages de montagne d'Europe. Des titres qui contribuent certainement à promouvoir son image et à attirer de nouveaux visiteurs chaque année. Mais Soglio n'est pas seulement un lieu idyllique et inspirant pour les touristes. Le village - comme d'autres régions périphériques - lutte quotidiennement contre un phénomène appelé "dépeuplement". Cela entraîne de nombreux défis et difficultés pour les quelques personnes qui choisissent d'y travailler ou d'y vivre toute l'année.

0